** (Ne pas) jouer avec la nourriture — mon verger de rêve

Il faut dire qu'il y a eu le covid (toujours d'ailleurs). Surtout pendant le confinement, nous avons annulé l'ouverture du projet au printemps et les événements conviviaux qui nécessitaient le contact avec le public. Comme nous attendons tous ici la fleur, moi aussi, j'attendais la fleur blanche de cerisier sur les arbres. Ainsi je me suis trouvée dans le verger-conservatoire de l'Ecomusée du Pays de la Cerise à Fougerolles.



Le moment sublime avec les fleurs Sakura, mais aussi j'ai découvert aussi la beauté du pré-verger, composé de plein de plantes sauvage de fleurs comestibles — pissenlit, oseille, berce, trèfle rouge, ciboulette, carotte, achillée mille feuille, marguerite, etc.. nous avons cueilli les fleurs pour le texte de distillation, les plantes et les jeunes feuilles pour la lacto-fermentation.


A l'Ecomusée, pour l'aménagement du théâtre extérieur, ils ont dû abattre un vieux cerisier, nous avons récupéré cet arbre pour le réincarner sous d'autres formes. Pour la journée 'avant-première' du projet Crystal Kirsch, nous avons fabriqué les jouets-plateaux qu'on appelle le 'mini-verger ronds' et le "mille-pattes de cerisier". Le public a été invité pour composer son propre mini-verger rond avec les confections des aliments issus de verger fougerollais et verger imaginaire de rêve qui représentaient les arbres, les animaux et les plantes, les fleurs de toutes couleurs !

Grâce à la volonté et les soutiens de Laetitia de l'Ecomusée, nous avons organisé le premier événement qui inclut la dégustation en respectant les consignes du COVID. Le moment difficile surtout pour créer l'espace convivial, mais on y arrive, on y arrive. L'aventure continue avec la cerise !